En 20 ans,
le poids moyen d’une page web a été multiplié par 115…


Après deux décennies ‘d’obésité’, il est temps d’arrêter la course à l’engraissement du monde digital pour enfin mettre les préoccupations environnementales au cœur des problématiques UI/UX et des développements techniques.

1 037

TWh d’électricité

C’est l’empreinte mondiale du web en 2018.
Soit l’équivalent de la production de 40 à 50 centrales nucléaires et 2 fois la consommation électrique de la France.

608 MM

En 2018, la consommation du digital représente 608 millions de tonnes équivalent de gaz à effet de serre et environ 8,8 milliards de m3 d’eau.

3 000

Litres d’eau

C’est l’empreinte d’un internaute en un an.


Qu’est-ce que la responsabilité digitale ?


L’empreinte écologique des sites internet a explosé entre 2008 et 2018. Le poids d’une page a été multiplié par 20. Autant d’énergie consommée par les internautes et les hébergeurs.
C’est pourquoi, chaque acteur doit prendre ses responsabilités et s’engager à réduire significativement le coût écologique et sa consommation digitale.

Design

Le design d’un site web influe sur les performances des différents appareils. Utiliser les couleurs RVB les moins consommatrices, permet d’économiser de l’énergie. De même qu’une UX simplifiée, limite le nombre de clics, et offre une navigation plus rapide.
Choisir des Fonts issus de bibliothèques web, permet de ne pas alourdir l’impact écologique des sites.

Contenus

L’utilisation des médias et le stockage associé ont un véritable impact sur l’empreinte écologique des sites internet. Utiliser la bonne compression, des dimensions adaptées, et les nouveaux formats d’export, pour les supports visuels et audio, permet d’optimiser les poids des fichiers, et ainsi réduire les temps de chargement, et l’empreinte sur les serveurs d’hébergements.

Développement

Limiter le nombre de requêtes entre le site et le serveur, en combinant les fichiers statiques tels que les librairies CSS & Javascript, en ne développant que les fonctions nécessaires, et en utilisant la mise en cache navigateur, permet de réduire la charge sur le serveur et donc la surconsommation d’énergie lors de la navigation.

Hébergement

Favoriser un serveur adapté à vos besoins, afin d’optimiser son utilisation et rentabiliser sa capacité de stockage, plutôt que des serveurs plus gourmands en énergie pour une capacité sous-exploitée. Les offres d’hébergement ‘vert’, utilisant des énergies renouvelables pour leurs équipements, sont aussi des solutions permettant de réduire l’empreinte du digital sur l’écologie.


Nos partenaires


Chez Bug, nous avons rassemblé les experts (designers, développeurs, hébergeurs, webmarketers…) dont nous avions besoin pour mener à bien notre projet : ‘rendre le digital plus vert’. Tous ces profils ont participé à l’élaboration de notre offre, nous permettant ainsi de créer et développer des sites plus légers.

Green Code Label : OR
Notre note Ecoindex : A
Notre note Greenspector : 84/100


Green Code Label